Friday , April 16 2021
Home / Bitcoin (BTC) / Pay to Script Hash (P2SH) pleinement expliqué

Pay to Script Hash (P2SH) pleinement expliqué

Summary:
« Bitcoin est un système de monnaie programmable et constitue la première implémentation de ce qu’on appelle les smart contracts ou contrats autonomes. À chaque transaction, des scripts sont exécutés pour vérifier que les fonds dépensés remplissent les conditions voulues par l’utilisateur précédent. De nombreuses conditions sont peuvent être mises en place (divulgation d’un secret, verrou ...

Topics:
Ailleurs considers the following as important:

This could be interesting, too:

Jean-Luc writes L’assureur AXA accepte désormais les bitcoins en Suisse

Jean-Luc writes Bitit ferme ses portes après six ans d’activité

Nick Marinoff writes Gryphon Digital Mining Is Opening the Door to Completely “Clean” BTC

Jose Oramas writes European Hedge Fund Brevan Howard to Invest Million In Cryptocurrencies

« Bitcoin est un système de monnaie programmable et constitue la première implémentation de ce qu’on appelle les smart contracts ou contrats autonomes. À chaque transaction, des scripts sont exécutés pour vérifier que les fonds dépensés remplissent les conditions voulues par l’utilisateur précédent. De nombreuses conditions sont peuvent être mises en place (divulgation d’un secret, verrou temporel, multisignature), même si le plus souvent les fonds sont simplement dépensés grâce à la signature d’un utilisateur unique.

Bitcoin repose sur un modèle de pièces (UTXO), où chaque pièce est verrouillée par un script incomplet écrit sur la chaîne. Lors d’une transaction, les pièces de bitcoin en entrée sont déverrouillées par un script complémentaire. Puis, de nouvelles pièces sont créées à partir des anciennes grâce à de nouveaux scripts de verrouillage, ce qui perpétue le caractère programmable du système.

Lorsque j’ai découvert comment les transactions fonctionnaient et ce qu’elles permettaient, j’ai été fasciné par l’élégance de cette solution. Néanmoins, en approfondissant ma recherche, j’ai été perturbé par l’existence d’une chose qui différait des autres, une exception : le schéma Pay to Script Hash, qu’on abrège couramment en P2SH. »

Article de Ludovic Lars à lire sur viresinnumeris.fr

About Ailleurs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *