Sunday , December 5 2021
Home / Bitcoin (BTC) / La « loi Bitcoin » entrera demain en vigueur au Salvador

La « loi Bitcoin » entrera demain en vigueur au Salvador

Summary:
A partir du 7 septembre 2021 le Salvador deviendra le premier pays du monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale. Annoncée le 5 juin 2021 lors de la conférence Bitcoin Miami, et adoptée deux jours plus tard par l’assemblée législative du Salvador, la « ley Bitcoin » rend l’acceptation du bitcoin obligatoire sur tout le territoire national. Pour mieux comprendre la façon dont cette loi est perçue par la petite communauté Bitcoin du Salvador et par les Salvadoriens en général, nous nous sommes tournés vers Nicolas Burtey, développeur du wallet de Bitcoin Beach [1]. Nous avons également pu échanger avec un français vivant depuis plusieurs années au Salvador, connu sous le pseudonyme de Hashshashin sur CryptoFR. Bitcoin.fr :

Topics:
Jean-Luc considers the following as important:

This could be interesting, too:

Nick Marinoff writes New Crypto Bill in India Would Both Regulate and Ban Certain Aspects of the Industry

Nick Marinoff writes Bitcoin Miners in Kazakhstan Suffer Due to National Energy Shortage

Nick Marinoff writes Odell Beckham Jr. Is the Latest Athlete to Accept a BTC Salary

<title> writes Bitcoin, Ether Prices Take Plunge, BTC Losses K, Salvadoran Government Buys Another 150 BTC

A partir du 7 septembre 2021 le Salvador deviendra le premier pays du monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale. Annoncée le 5 juin 2021 lors de la conférence Bitcoin Miami, et adoptée deux jours plus tard par l’assemblée législative du Salvador, la « ley Bitcoin » rend l’acceptation du bitcoin obligatoire sur tout le territoire national.

Pour mieux comprendre la façon dont cette loi est perçue par la petite communauté Bitcoin du Salvador et par les Salvadoriens en général, nous nous sommes tournés vers Nicolas Burtey, développeur du wallet de Bitcoin Beach [1]. Nous avons également pu échanger avec un français vivant depuis plusieurs années au Salvador, connu sous le pseudonyme de Hashshashin sur CryptoFR.

Bitcoin.fr : Pourriez-vous d’abord évoquer vos parcours et ce qui vous a conduit au Salvador ?

Hashshashin : J’ai 29 ans et je connais le Bitcoin depuis 2014. C’est un sujet tellement complexe qu’il faut des années pour comprendre toutes ses facettes. Je me considère toujours en phase d’apprentissage, je n’ai aucun bagage technique dans ce domaine, seulement ma passion. Je suis parti vivre au Salvador fin 2015 car je me suis marié avec une Salvadorienne, et l’occasion s’est présentée de commencer quelque chose de nouveau là-bas, l’envie de voir du pays aussi. Au départ je n’ai trouvé aucun groupe local de bitcoiners (en dehors des groupes « pump and dump » et autres « shitcoineries ») si bien que je suis resté focus sur la communauté française avec Bitcointalk puis Crypto.fr).

Nicolas Burtey : Je voulais créer un proof of concept de banque sur Bitcoin. Résidant aux Etats-Unis, je voulais au départ lancer ce projet là-bas mais je me suis rendu compte que les règles US sont trop contraignantes pour utiliser bitcoin comme une monnaie ou un moyen de paiement. Le Salvador avait toutes les caractéristiques pour réussir : un pays dollarisé donc non souverain pour sa monnaie, beaucoup de transferts depuis l’étranger (25% du PIB), 70% de la population sans aucun compte en banque. J’ai donc rejoint le projet Bitcoin Beach dont le but est de développer une économie locale autour du bitcoin pour offrir de nouvelles opportunités aux résidents de El Zonte, un village au bord de l’océan. J’ai développé le wallet utilisé par les résidents – le Bitcoin Beach Wallet [2].

La « loi Bitcoin » entrera demain en vigueur au Salvador

Bitcoin.fr : Hashshashin, tu vis au Salvador depuis six ans. Selon toi, qu’est-ce qui a porté Nayib Bukele au pouvoir en 2019 ? Quel est ton sentiment par rapport à ce nouveau président ?

Hashshashin : Les partis politiques antérieurs, au pouvoir depuis trente ans, ont été désastreux. Plusieurs anciens présidents ont été inculpés de vol (on parle de 300 millions de dollars pour chacun des deux anciens présidents, Mauricio Funes et Antonio Saca). Je pense que les gens voulaient quelque chose de nouveau, Nayib Bukele a, plus ou moins, créé un nouveau parti et son côté très « jeune » et « cool » lui a été bénéfique face à d’autres partis qui ne proposaient que des (baby) boomers. Ne connaissant pas le personnage, j’ai d’abord pensé qu’il ferait peut-être la différence, mais ça reste un homme politique, sa parole est faite pour rassembler, pas pour être efficace. Son gouvernement reste, par exemple, très opaque sur les dépenses publiques ce qui ne présage rien de bon.

Bitcoin.fr : La volonté du président Bukele d’imposer Bitcoin comme monnaie légale au Salvador a surpris tout le monde (en tout cas dans le reste du monde). Qu’est-ce qui, selon vous, a motivé cette décision ? Le projet Bitcoin Beach a-t-il joué un rôle dans ce choix ?

Nicolas Burtey : Je n’en savais pas plus que des rumeurs au moment de l’annonce, sans savoir que l’on parlait de faire de bitcoin une monnaie légale. Bukele a cité Bitcoin Beach comme une des raisons pour lesquelles le gouvernement a décidé d’adopter bitcoin, c’est l’exemple pour le pays (et pour le monde) d’une inclusion financière apportée par bitcoin.

Hashshashin : Nayib Bukele a évoqué Bitcoin sur twitter dès 2017 : « Ben oui, c’est officiel nous utiliserons Bitcoin » . Donc c’était quelque chose de réfléchi. Après je n’ai aucune idée de ce qui l’a poussé à franchir le pas. Je pense que c’est un bitcoiner convaincu depuis pas mal d’années. Devenu président, il pouvait donc accomplir ce que l’on souhaite tous un peu : l’adoption générale.

La « loi Bitcoin » entrera demain en vigueur au Salvador

Bitcoin.fr : Quel est aujourd’hui le ressenti de la population du Salvador par rapport à la « ley Bitcoin » qui entre en vigueur aujourd’hui ?

Hashshashin : Les deux principaux journaux sont détenus par l’opposition, donc le projet en lui-même n’est jamais mis sous une lumière favorable. Une écrasante partie de la population n’avait jamais entendu parler de Bitcoin avant, il y a donc une certaine réticence pour le moment, entretenue par des « fake news », par exemple certains affirment que le dollar [4]va disparaitre le jour de la promulgation, etc.

Nicolas Burtey : La plupart ne comprennent pas Bitcoin et ne voient pas encore comment cela peut être bénéfique pour le pays. A voir comment un programme d’éducation pourra faire évoluer ce point de vue. Le fait que ce soit imposé par le gouvernement avec seulement 90 jours de délai est avant tout perçu comme une contrainte par les entreprises et marchands. Les opposants au gouvernement vont même à dire qu’ils ne veulent pas utiliser « la monnaie du président » (l’ironie !).

Bitcoin.fr : Du côté des bitcoiners du monde entier on s’est d’abord enthousiasmés pour cette annonce, mais il eut tout de même assez vite des voix pour déplorer la dimension contraignante de la loi, en contradiction avec l’esprit de liberté de Bitcoin. Quel est le sentiment des bitcoiners salvatoriens ?

Nicolas Burtey : Au-delà de El Zonte, il y a encore très peu de bitcoiners au Salvador. Bitcoin est vu comme une opportunité pour les personnes qui comprennent bitcoin.

Hashshashin : J’ai trouvé la loi assez concise justement et très compréhensible. En France on ne se serait pas contentés de 16 articles. Mais il est vrai que le coté « obligatoire » n’est pas des plus appréciable et c’est surtout sur ce point que les critiques fustigent.

Bitcoin.fr : Comment percevez-vous l’opposition à ce projet ? S’agit-il d’un mouvement spontané ou au contraire d’une révolte orchestrée par des opposants politiques ?

Nicolas Burtey : C’est probablement plus politique que sur les fondamentaux de Bitcoin.

Hashshashin : Selon une enquête publiée il y a quelques jours, 7 personnes sur 10 seraient contre cette loi. Etre contre Bitcoin est devenu complètement politique, il est assez risible d’ailleurs de voir les opposants imprimer des t-shirt « No al bitcoin » et de les faire porter à des gens de la campagne qui sont très très loin de tout ça et ne seront probablement pas touchés par cette loi avant bien longtemps… Comme ils sont dans le même parti politique, ils posent tout de même pour la photo.

La « loi Bitcoin » entrera demain en vigueur au Salvador

Bitcoin.fr : Il semblerait que, face aux attaques de l’opposition, Nayib Bukele ait renoncé à la dimension contraignante de la loi (notamment l’article 7 : « Tout agent économique doit accepter le bitcoin comme moyen de paiement lorsqu’il est demandé par quiconque acquiert un bien ou un service. »). D’après vos informations qu’en est-il exactement ? Cet article sera-t-il abrogé ?

Hashshashin : Je ne crois pas qu’il y ait renoncé, il a d’ailleurs fait une conférence de presse à ce sujet pour expliquer qu’en utilisant l’application Chivo les commerçants pourraient utiliser le bitcoin sans avoir à le conserver car ils peuvent choisir de convertir directement le paiement en dollars, un peu comme quand on paye avec une cb avec un compte en euro/pound/chf sur un site en dollars.

Nicolas Burtey : J’ignore actuellement si cet article sera mis en application ou pas. Il est probable que même le gouvernement ne sait pas en interne ce qu’il fera, cela dépendra probablement de l’adoption par la population.

Bitcoin.fr : Où en est la préparation du pays ? Trouve-t-on déjà des distributeurs ? Des guichets ? Quel est le niveau de compréhension des Salvadoriens par rapport à ces technologies (Bitcoin + Lightning) ?

Nicolas Burtey : Personne n’est vraiment prêt, dur de passer de zéro à Lightning en trois mois seulement, spécialement pour les plus gros commerces qui ont des procédures complexes. Le niveau de compréhension des Salvadoriens par rapport à ces technologies est extrêmement basique dans l’ensemble. L’éducation financière (hors Bitcoin) est généralement basse. Certaines personnes qui utilisent notre wallet sont illettrées. Selon le gouvernement, 200 distributeurs seront en activité le 7 septembre.

Hashshashin : L’information à la population souffre de grosses lacunes. Presque tout monde ignore ce qu’est Bitcoin et comment ça marche. Mais de petites maisonnettes ont poussé partout dans le pays (60 je crois) où il y aura du personnel à partir du 7 septembre pour accompagner les gens à faire leurs premiers achats avec le distributeur. Du côté de Lightning, je pense qu’à El Zonte la population a déjà bien compris ce que c’est car ils l’utilisent déjà depuis longtemps.

La « loi Bitcoin » entrera demain en vigueur au Salvador
Un kiosque Bitcoin équipé d’un distributeur de bitcoin (Photo : Hashshashin)

Bitcoin.fr : Bigblock Datacenter est déjà en contact avec les autorités du Salvador. D’après ce que vous en savez, la « ley Bitcoin » a-t-elle attiré d’autres investisseurs et des entrepreneurs étrangers ?

Nicolas Burtey : Pas encore de manière significative. Beaucoup d’entrepreneurs attendent des clarifications au niveau de la régulation avant d’investir.

Bitcoin.fr : Quel est votre sentiment général sur cette expérience ? Que faudrait-il pour que ça marche ?

Nicolas Burtey : Si cela marche, c’est un super « sandbox » pour l’adoption de Bitcoin par d’autres pays et ça pourrait être un déclencheur pour l’hyperbitcoination. Mais rien n’est gagné et les raisons qui pourraient mener à un échec sont nombreuses.

Hashshashin : Je pense que cela va prendre du temps pour que la population s’approprie vraiment les possibilités de Bitcoin et en voie les bénéfices… et si l’ accent n’est pas mis sur l’éducation, il y a des risques que le projet échoue. Mais, même dans ce cas, des organes privés prendront probablement la relève un jour ou l’autre, enfin je l’espère. A long terme ça ne peut qu’être positif… revenons dans cinq ans.

Bitcoin.fr : Nicolas, tu fais partie des organisateurs de la conférence Adopting Bitcoin qui se déroulera du 16 au 18 novembre à San Salvador et à El Zonte. Pourrais-tu nous dire quelques mots de cet événement ?

Nicolas Burtey : Nous avons décidé de faire cette conférence pour maximiser les chances d’une adoption réussie de Bitcoin au Salvador en :
– regroupant les personnes travaillant dans l’écosystème Lightning, et leur permettre de comprendre les contraintes rencontrées par les locaux,
– invitant tous les marchands et institutions financières à la conférence pour qu’elles comprennent mieux Bitcoin/Lightning et qu’elles rencontrent les bons interlocuteurs.

La « loi Bitcoin » entrera demain en vigueur au Salvador

En savoir plus sur cette conférence : adoptingbitcoin.org


[1] « Bitcoin Beach » est une expérimentation d’un écosystème Bitcoin local, menée depuis presque un an déjà avec les habitants d’El Zonte, petite ville côtière à une heure de la capitale. L’opération a été lancée en 2020 grâce à un don d’un mécène anonyme.

[2] Un wallet Lightning open source disponible ici : https://github.com/GaloyMoney/galoy.

[3] Le wallet officiel proposé par le gouvernement du Salvador.

[4] Le dollar reste, à côté du bitcoin, la monnaie légale du Salvador.

About Jean-Luc

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *