Tuesday , March 9 2021
Home / Bitcoin (BTC) / Pourquoi Christine Lagarde a-t-elle si peur de Bitcoin ?

Pourquoi Christine Lagarde a-t-elle si peur de Bitcoin ?

Summary:
Selon Madame Christine Lagarde « il doit y avoir une réglementation. Cela doit être appliqué et accepté au niveau mondial car s’il y a une échappatoire, cette échappatoire sera utilisée. » Il semble ainsi sage d’utiliser l’argumentation du blanchiment d’argent et des affaires non légales, pour faire accepter une réglementation au Bitcoin, au niveau international. Pour autant nous savons désormais que moins de 1% des échanges de Bitcoin sont désormais liés à des activités de type illégal. En nominal, il va de soi que les premiers outils de blanchiment et d’affaires criminelles au niveau international sont le cash en dollars et en euros. Et le grand public découvre régulièrement des affaires sur les systèmes

Topics:
Ailleurs considers the following as important:

This could be interesting, too:

Nick Marinoff writes People Constantly Say Bitcoin Is Dead; They’re Clearly Wrong

Daniel Okorafor writes It’s Official: PayPal to Acquire Crypto Custodian Curv

Nick Marinoff writes With Bitcoin Working to Hit K, Crypto Stocks Are Hurting

Jean-Luc writes PayPal confirme l’acquisition prochaine de Curv

Selon Madame Christine Lagarde « il doit y avoir une réglementation. Cela doit être appliqué et accepté au niveau mondial car s’il y a une échappatoire, cette échappatoire sera utilisée. »

Il semble ainsi sage d’utiliser l’argumentation du blanchiment d’argent et des affaires non légales, pour faire accepter une réglementation au Bitcoin, au niveau international. Pour autant nous savons désormais que moins de 1% des échanges de Bitcoin sont désormais liés à des activités de type illégal. En nominal, il va de soi que les premiers outils de blanchiment et d’affaires criminelles au niveau international sont le cash en dollars et en euros. Et le grand public découvre régulièrement des affaires sur les systèmes financiers adossés à l’Euro ou au Dollar, et sur des montants bien plus conséquents.

« Les transactions illicites ne représentent qu’une petite partie de l’ensemble des activités de cryptomonnaies, soit 1,1 % seulement. » c’est ce qu’affirme Chainalysis un des leaders de l’analyse de chaînes de blocs…

Article du du collectif Money Modern à lire sur lemondemoderne.media

About Ailleurs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *